Quote of the Week: Qui a peur du wolof?

Si tout écrivain entretient des rapports orageux avec les mots, dans le cas de l’auteur africain, c’est sa langue d’écriture qui est tout entière problématique. On m’a ainsi demandé d’abord: 《Pourquoi ecrivez-vous en français?》, puis après la parution de mon roman Doomi Golo: 《Pourquoi écrivez-vous en wolof?》  

(Senegalese author Boubacar Boris Diop in Le dilemme des écrivains africains: Qui a peur du wolof? (Le Monde Diplomatique, March 2017)

Speak Your Mind

*