Boubacar Boris Diop and His Wolof Publication Initiative

Boubacar Boris Diop, Senegalese author of Doomi Golo which he wrote in Wolof (and later translated into French), has launched the “Céytu” initiative to publish major works of francophone literature in Wolof. The language is spoken by about 11m people in Sénégal,Mariama Bâ Bataaxal bu gudde nii Mauritania and the Gambia. In this interview with Anne Bocandé of africultures.com, he explains the three works he has begun with:

Une si longue lettre [好长的一封信] de Mariama Bâ s’imposait par sa valeur propre mais aussi par l’exceptionnelle traduction, qui existait déjà, de Mame Younousse Dieng et Arame Fal ; L’Africain de Jean-Marie Le Clézio, est un tour de force en ce sens qu’il reste une confession à la fois intime et d’une ahurissante précision documentaire ; la pièce de Césaire sur l’assassinat de Lumumba a beau dater des années 70, elle reste actuelle quand on pense, par exemple, au destin tragique d’un Thomas Sankara, aux événements du Burkina et même au rôle plus que douteux de l’ONU dans des événements allant du génocide des Tutsi du Rwanda à la Syrie ou la Libye. J’avais une folle envie de traduire Une saison au Congo et maintenant, je souhaite faire jouer la pièce dans les grandes villes du Sénégal.

To read the full interview, click here.

To visit Céytu: Littérature en Wolof, click here.

Speak Your Mind

*